15/10/2007

Le silence

Rares sont les gens qui puissent partager le silence, dans une situation à deux. C’est souvent une lacune obsédante, on cherche à la remplir avec la parole comme si l’on remplissait un trou.
Si l’on y arrive pas, soit on se gêne, soit on croit avoir gêné l’autre.

Mais le silence, c’est une musique sans bruit, un vide vibrant. C’est le découlement du temps, de l’air et de l’émotion qui s’entendent, qui se sentent.

Il n’y a de partage du silence qu’entre les amis authentiques, les véritables aimants/aimés, car un tel partage demande une confiance réciproque sur la capacité de se comprendre sans se communiquer, sur l’existence même de l’autre, sur la co-existence. Dans ce silence, l’amitié est sûre. L’amour réconforté.

3 commentaires:

xiao-bob a dit…

J'aime beaucoup ce genre de communication silencieuse, mais c'est si rare!

Delphine a dit…

Effectivement, c'est rare et c'est donc � ch�rir, comme les vrais amis(ce qu'on appelle alter ego ou �me soeur?)ou amours ne sont jamais nombreux(au moins pour moi) et de pts signes aident � les reconna�tre.
(nb: une petite question, l'�me soeur c'est les amis ou les amoureux ou les deux??)

xiao-bob a dit…

L'âme soeur, on emploie ce terme pour les amoureux.
Cela vient je crois de l'antiquité, les grecs disaient que l'homme et la femme proviennent d'un être qui a été coupé en deux, l'un masculin et l'un féminin et que chaque âme passe ensuite sa vie à retrouver sa moitié.