12/02/2008

Feuille de route(ii)- La maladie de l’Avion

Je comprends qu’à part les fusées, l’avion est le moyen de transport idéal pour l’Humanité.
Mais je le déteste, bien que je suis obligée de le prendre.
Parce qu’à partir du moment de la réservation, jusqu’au moment où l’on sort de l’aeroport de la ville d’arrivée, c’est l’accumulation des particules de nervosité.

Il faut minutieusement calculer le volume de la valise et la disposition des choses, peser au moins trois fois pour trouver le poids marginal. Pour le reste, il faut apprendre à faire confiance à la poste.
S’ils permettent une limite de 20kg pr le bagage à enregistrer, il est conseillé d’apprendre à sortir dans un premier temps ce qui pèse le 21ième : j’en ai vu des professionnels pour faire cela au moment de l’enregistrement. Et ce 21ième kilo est pour la plupart du temps en papier.

Au passage de sécurité, le discret ne passe pas. Il faut enlever ce qu’il faut enlever, le manteau, par fois la ceinture, les chaussures. Il faut se débarrasser momentanément tout équipement de la civilisation humaine : les clés, le téléphone mobile, l’ordinateur.

--Comment ça ? Ils t’ont demandé d’enlever les chaussures ? C’est bizarre, je l’ai pas fait ! Tenon, le 1ier Mundus africain, s’étonna de me voir marcher vers lui, pieds nus, chaussures à main gauche, passport à main droite, manteau au bras.
--Mais ils n’ont pas tort, mes chaussures sont trop hautes, tu vois, jusqu’aux genoux. Je peux y cacher un poignard, moi, Mundus illégale expériencée. Toi tu peux pas le faire. T’auras mal aux pieds.

Finalement le décollage, avec du retard, ce qui est plutôt normal. J’ai eu alors un sentiment que je ne sais qualifier, celui de se voir quitter un pays, un continent, auxquels on s’attache, dans les lueurs crépusculaires. Le retour est sûr, peut-être dans quelques mois, peut-être dans quelques années, mais quand, et pour quelle raison ? Visiter ? Chercher ? Chercher et visiter ? Travailler ? Vivre ? Tranvailler et vivre ?
Ce sentiment ne s’appelle pas l’anxiété ou l’inquiétude ; ni la quiétude. Il s’appellerait l’a-quiétude imaginaire.

2 commentaires:

Tong Chine - France a dit…

Bonne route et bonne continuation! Tong

Delphine a dit…

Merci. Contente de lire tes nouveaux billets Tong:)