24/05/2008

Alter-didacte

L’autre jour, mon directeur me dit à la fin du RDV : "Bon courage. Tout n’est pas perdu. C’est comme laver du vêtement, on dit que de laver le vêtement, c’est redevenir nouveau."

C’est-à-dire donc que je suis renouvelée.

***

L’amour propre, l’indifférence apparente, et la conscience de ses maux et de son bonheur. C’est ce que j’ai appris de Rousseau le promeneur.

Dans les rêveries. Ce serait un état idéal pour faire les confessions. Ou bien on n’entend que des vérités. Et les vérités de la vie sont souvent aussi cruelles que la liberté. Pourtant nécessaires.

1 commentaire:

Cochonfucius a dit…

Ce soir, un mot de Mademoiselle Neige, patriote et enthousiaste. C'est une joie qui se transmet par la lecture.