19/03/2007

Life for rent

Je recommence à écouter Dido. « Dido est déprimant.», disait Thérèse, quand je l’écoutais et que j’étais effectivement déprimée. Je recommence à l’écouter, j’attends la force que joue la musique sur moi, ensemble avec les morceaux de mémoire inscrite dedans. Elle ne l’est plus.

Dom m’avait dit que l’Italie me changerait. Il a raison. Sous le soleil de l’Italie, l’ombre n’est plus. L’espoir non plus. L’espoir, ainsi que l’ombre, sont rares et n’ont pas d’utilité réelle; comme un objet de luxe, juste à apprécier de loin. Sans eux, la vie continue.

On me disait de temps en temps que j’étais « résistante » ou « tenace », je le croyais moi aussi, mais avec ma propre interprétation du mot. Plutôt que de rester là où l’on est et ne pas se reculer, ce serait quelqu’un qui s’engouffra jusqu’au fond et qui saura revenir à la surface.
Mais je me trouve maintenant avoir de la peine pour remonter. Je me sens éloigner de la surface, de loin en loin, alors que je ne trouve plus le soutien en bas, grâce à laquelle je pourrai y revenir. Depuis quand ai-je perdu ce fond ?

On y retournera plus.

2 commentaires:

xiao-bob a dit…

Delphine, la France vous manque donc tant?
Je lis votre petite phrase Da xiang wu xing
si peu de mots semblent me donner tant d'indications sur la façon dont fonctionne la langue chinoise
La concentration de beaucoup de sens en quelques caractères
et quand on présent tout ce que le caractère lui même peu donner comme orientation supplémentaire
je ne continue pas, vous allez vous moquer de moi.

Delphine a dit…

Il n’y a pas que la France qui me manque. C’est peut-être que je redeviens pleine et tombe de nouveau dans le déprime total(non moins envahis par le nihilisme, iconoclaste, simulacre…enfin l’humanité c’est lourde et le croisement de l’humanité c’est lourde2 )
Mais en effet, c’est plus claire que jamais que c’est la France et non l’Italie ni l’Espagne qui me plaisent vraiment. Ce que je cherche en Italie c’est la tradition Rinascimento et celle d’avant, (d’ailleurs la perte de tradition partout). Sinon la vie ici un peu trop bruyante.
Je ne suis pas sûre du tout si c’est une indication, mais il y a des choses qui sont indicibles pr moi ou que j’ai du mal à expliquer, et ces qq caractères aident à m’exprimer.
Je ne sais que me moquer il y a quelques temps.