04/05/2007

C’est chaud, et autant motiver les cerveaux –II

Je parlerais pas de politique quand il n’y a pas de quoi à parler, comme dans le cas en Chine. Mais là c’est sûr que la discussion n’est pas rien. Pas du tout.

Au début de l’année, après avoir suivi un peu les infos pr me donner l’idée globale des deux protagonistes (Sarko bien connu déjà, grâce à la fameuse émeute et ses autres exploits), quand un ami me demandait de mon opinion entre ces deux, j’étais penchée sur Sarko. 1e Raison simple comme proposé les étudiants de français à l’univ Fudan : trop d’étrangers en France( je parle du nombre de Chinois notamment, ça m’a choqué au début du séjour), surtout quand on voit n’importe qui vit ici de n’importe quelle façon. J’avais ajouté un 2e : que la France devient molle depuis qq temps, qu’il fera certainement du bien d’en donner quelques coup de fouet à l’arrière. Juste un petit peu d’effort et tout ira bcp mieux.

Pour ce qui concerne Ségo j’aimerais ne pas beaucoup développer ce qui me semblait gênant chez cette femme politique au début. Je dirais pas comment je m’amusais en écoutant le ton ironique des annonceurs de France Info sur l’affaire « l’enfant de Don Quichotte » , dans laquelle l’image de Sego me rappelait, curieusement, les séries télévisées coréens ; et sur sa drôle de montée sur Great Wall : c’était d’autant plus amusant quand j’imaginais l’embarras que notre Tête-Hu aurait eu si jamais Sego gagnerait—c’est donc ça la société d’harmonie ? Harmonie élective en fin de compte. Je dirais pas non plus que je la trouvais rose et un peu innocente (que ce soit la vérité ou pas) en tant que femme politique, d’ailleurs elle serait plutôt néné élégante d’une République révolue que «à l’italienne » : elle n’est pas aussi sexy ni crazy à mon avis.
Jusque là il s’agit plutôt de l’image que fait le media. Concernant ce sacré media, juste une parenthèse à ajouter : le sondage c’est le mass du media, comme ce qu’on fait dans le fameux concours-chanson «Super Voice » en Chine, qui est franchement, irrémédiablement diabolisé et mille un pour cent idiot. Mais il n’y a pas que mass du media qui vote. Et le spectacle ne remplace pas la politique, finalement. Je dirais même que, dans le cas de la France, cela peut motiver l’engagement du public à la politique.

Je deviens pro-Sego depuis qq temps, faute de mieux. Ça parait bien normal d’ailleurs, vue que « le parfait » est encore ailleurs que dans la politique. Je suis pour Sego simplement parce que je préfère avancer doucement que défendre en dépandre des autres, estimation positive et avec sang-froid que répulsion gratuite (payante même, à prix élevé. Aujourd’hui ni la France ni la Chine ne supporteront un tournant radical), efficacité pragmatiste que celle du séducteur-ethos.

Et sur le problème d’immigration, en tant que chinoise, j’aurais mille raison de dire que, si les étrangers, surtout les chinois, surtout les sans papiers chinois, veulent accrocher la France, ou n’importe quels pays européens, ils chercheront des trous dans le système et ils sauront se débrouiller, ou par défaut, la violence ne deviendra pas massacre et ne chassera pas tout. Les riches ne payeront non plus pour qu’on brûlent leur voiture, ou, pire, que l’on joue le kidnapper. La France a besoin de se pencher un peu vers le droit. Ca se libère trop de certain niveau. (Hélas je connais bien ça, et oui.) L’indulgence comme le neutre ne fait pas partie majeure du caractère politique, ce sera plutôt une portion pour bien surveiller la limite, sinon pour une jolie stratégie comme l’harmonie(qui encourage la liberté de presse en renforçant la censure des blogs, chinois ou étranger: deux jours de décalage après l’affiche de l’article dans un blog chi; « l’article en envoi »devenu « l’article en examen »). Mais Sarko va trop brutalement/précipitament vers l’envers.


Et j’ai pas terminé. je peux comprendre les Français qui font la boule devant l’élection, comparable aux Chinois qui font fi des têtes gouvernementales qui gonflent et gonflent. S’ils votent sans cerveau(Eh... dis donc, c’est ça l’animal acéphale ?), que ce soit vite fait, l’efficacité de Sarko le séducteur gagnera. S’ils votent avec cerveau, même si c’est encore Sarko (on appelle ça la tendance, apparemment), ce sera moins dangereux, puisqu’ il ne se laissera pas faire, puisque la démocratie n’est pas dictature, et en fin de compte, ça circule.Autant profiter de la liberté(Cf la Chine) et de la raison(Cf l’Italie si je puisse ainsi dire) . Et ce sera jamais trop tard.

(Je suis pas bcp des infos. Si ce que j’ai écrit est devenu déjà du cliché, alors tant pis pour moi, mais tant mieux que ce soient des clichés...)

2 commentaires:

xiao-bob a dit…

Comme vous l'avez appris N. Sarkozy est élu, moi j'avais voté Ségolène!
Maintenant il faut positiver, il va donner un peu de dynamisme à notre pays qui s'endormait un peu et vivait sur son ancienne réputation.
Je suis plus inquiet pour les étrangers clandestins.
Je pense que le monde devrait être ouvert pour que chacun puisse tenter sa chance où bon lui semble et je serai certainement obligé de participer à des manifestations pour défendre les chinois de Belleville ou les maliens de Montreuil.
Notre nouveau président n'a pourtant pas oublié qu'il y a 60 ans la France avait acueilli son père.

Delphine a dit…

Oui. Enfin, étant pro Sego on devrait espérer certainement qch de droite qui stimule davantage.(au moins c’est mon cas) On peut espérer, quel que soit le résultat. Maintenant que Sarko gagne, la force est prète, il faut alors que l’opposition soit qch qui atténue pour modérer et aller vers le mieux. Au lieu de s’intéresser à une femme présidente, maintenant c’est de voir comment réagir la France au libéralisme.(je sais pas si ça va stimuler un peu la chine d’ailleurs, car dans le cas de la chine le libéralisme sera plutôt mieux. )
Pour les étrangers clandestins, je parle de ça sous réserve, puisque pour moi c’est vraiment triste de voir certains chinois vivent en France en s’effaçant. C’est vrai qu’il y en a trop et de certaine façon ça va mettre la France en charge aussi. Mais je veux pas le conflit ça c’est sûr. S’il n’a pas oublié le vécu de son père, tant mieux.